La résistance en Bas-Rouergue

Voir tous nos articles sur la résistance dans l’Ouest Aveyron : AveyronResistance.fr

L‘Ouest Aveyronnais , comme partout ailleurs , connaît une progressive montée de la résistance ; on y retrouvera l’essentiel des organisations nationales :

-Dés mai 1941 ,l’OS ,Organisation Spéciale communiste Le FN (Front National (ne pas confondre) communiste créé dés 1942 par Giovonni alors professeur au lycée de Rodez qu’on retrouvera en Corse Lieutenant-colonel FFI ,où il présida le Comité départemental de Libération. et les FTPF (Franc Tireur et partisans Français) expression militaire du FN . Très structurés , les FTP sont partisans de la guérilla urbaine et de l’action immédiate (Maquis d’Ols) . En 1944 les FTP, tout en conservant leur autonomie, sont regroupés au sein des FFI.

-Réseau résistance Fer (voir en annexe l’interview d’un Résistant de Capdenac (Aveyron)

– Les FUJP(Forces Unies des jeunesses patriotiques )

On y retrouvera quelques maquis de moindre importance et de recrutement souvent hors département :

Les M.U.R regroupant divers mouvement : Franc Tireur , Combat , Libération vont s’unir dans les M.U.R (Mouvements unis de la résistance) et son expression militaire l’AS (armée secrète) qui prône la préparation au combat pour le jour J (attentistes) FTPF et AS formeront en 1944 les FFI (Forces Françaises de L’intérieur) L’O.R.A organisation résistance de l’armée constituée essentiellement d’officiers et sous-officiers de l’armée d’armistice . Sa seule opération dans l’Ouest Aveyron semble être le fait du lieutenant Croccechia , gardien principal de la prison de Villefranche de Rouergue qui laissa partir les détenus politiques le 6 juin 1944(un peu forcé par les FTP de Vittori) Groupes VENY mouvement purement miliaire créé et positionné dans le Lot par le colonel Vincent , pseudo Veny parachuté depuis Londres en 1943 et soutenu par l’OSS (Special Operations Executive) britannique. Le groupe avait des ramifications dans le nord du Tarn , dans le Tarn et Garonne ce qui explique leurs fréquentes interventions en Aveyron .Les commandos Hubert sous le contrôle des groupes Veny du Lot sont installés à Montredon (avec dans leurs rangs , la aussi ,des maquisards du bassin houiller de Decazeville) .En mai 1944,des différents* avec les FTP du Lot incita leur chef Marcel Élie, à déplacer le groupe, environ trois cents hommes bien armés et équipés , dans l’Aveyron à quelques kilomètres au sud-ouest de Decazeville. 

*Voir en annexe du site https:/aveyronresistance .fr l’origine de ces différents entre Malraux et les FTPF du Lot

Ajoutons les syndicats .Après les arrestations des communistes en 1940 (Tournier Paul secrétaire du syndicat des mineurs CGT , Palat A , Raynal M , et Régis Marcel délégués mineurs , tous déportés en Afrique du Nord aux camps de Djelfa (mai 1941) ) et Associée à une vague d’exclusion l’influence réformiste qui dominera alors dans les syndicats CGT puis dans les syndicats légaux.

Les syndicats légaux sombrèrent dans la collaboration et adhérèrent à la Charte du travail Vichyste. Dans le Tarn tous les délégués mineurs désignés par les autorités étaient des amis de Sinot secrétaire du syndicat CGT et militant SFIO avant guerre .A la libération Sinot fit l’objet d’indignité syndicale et exclu de la CGT . Réintégré sous la pression de Jouhaux il quitta la CGT en 1947 pour fonder la Fédération des Travailleurs du sous-sol FO.

A Decazeville le socialiste André cayrol évita au syndicat aveyronnais CGT de s’enliser dans la collaboration et devint même compagnon de route des communistes.

Forces françaises de l’intérieur (FFI)

Forces françaises de l’intérieur (FFI) : Le 1er juin 1944 sont regroupés les diverses formations militaires de la Résistance ( Armée Secrète , groupes francs , Francs-Tireurs et Partisans , etc.) en créant les Forces françaises de l’Intérieur. Le général Koenig, nommé par les Alliés , en dirige l’état-major à Londres . Après septembre 1944 les FFI sont intégrées dans l’armée régulière.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-31.png
Plan des régions FFI

Pour les FTP ces inter-régions ne coïncident pas . Les départements sont couplés , l’Aveyron et le Tarn formaient la région FTPF D2.

Le Lot est intégré à la R4 pour les FFI et à la R5 pour les FTP . La situation sera clarifiée à l’approche de la libération.

1 commentaire

Répondre à Georges Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s