Invasion et occupation de l’Aveyron

Voir tous nos articles sur la résistance dans l’Ouest Aveyron : AveyronResistance.fr

Arrivée des troupes allemandes à Rodez

Suite au débarquement américain du 8 novembre 1942 , les Allemands passent la ligne de démarcation le 11 et arrivent en Aveyron le jour même . Autour de 3000 hommes stationnent dans le département. (nombre fluctuant compte tenu des évènements , au maximun lors de l’invasion de la zone libre) A Rodez , la Kommandantur et la Feldgendarmerie s’installent à à l’hôtel Biney , l’Etat-major à l’hôtel Dauty , le Service de la main-d’œuvre  (STO) à l’angle des rues Pasteur et  Séguret-Saincric . Les troupes , un régiment , sont dispersées : casernes Burloup et  Rauch, écoles Gally et SainteMarie, école normale , infirmerie à Saint-Joseph.

14 novembre 1942. Cette photo de Louis Balsan est datée du 14 novembre, mais les troupes allemandes arrivent  à Rodez le 11 novembre. On y voit une voiture d’officiers allemands qui  stationne en haut de la rue Béteille. Les soldats franchissent la ligne de démarcation ce même jour. Environ 1 500 militaires arrivent à Rodez et 800 à Millau. L’état-major de liaison s’installe à l’hôtel Biney, rue Gambetta.
11 novembre 1942 arrivée des Allemands à Rodez.(officiers Allemands en haut de la rue Béteille)
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-29.png
L’Etat-major à l’hôtel Dauty

Un bataillon de 800 hommes s’établit à Millau (Centre de ravitaillement départemental (stock pour deux régiments environ) Un bataillon avec une section de transmission et une Cie de chasseurs de char s’installe sur le Larzac(1400 hommes ) Les barrages sur la Truyère sont gardés depuis novembre 1942 par une petite garnison allemande . En août 44, les effectifs s’élèvent à 60 hommes à Sarrans , 120 hommes à l’usine hydraulique souterraine du Brézou et au poste de départ de Rueyres.. Dans l’Ouest Aveyronnais en août 1943 , une garnison de 500 à 600 croates encadrés par des officiers nazis s’installe à Villefranche de Rouergue A Aubin une compagnie de quelques 200 hommes y prendra ses quartiers. La gare de Capdenac , important nœud ferroviaire est contrôlée par une centaine d’Allemands .

Notons que l’armée allemande , en Aveyron , était composée des unités appelées Vlassov (du nom du général soviétique félon qui présida à l’enrôlement dans les rangs hitlériens de ses compatriotes prisonniers) , Croates , Georgiens , Kalmouks , Azerbaidjanais etc , unités sous le commandement SS .Comme ces troupes s’étaient portées volontaire pour combattre le communisme , leur transfert sur le front occidental porta un grand coup à leur moral et si les « mongols » ne passèrent pas en masse chez les résistants il y eut nombre de défections( les croates à Villefranche de Rouergue)

En décembre 1943, 1400 hommes de troupes d’occupation débarquent au camp du Larzac et y installent des radars à longue portée, des batteries anti-aériennes, des blockhaus et des casemates. L’occupation du camp du Larzac était avant tout géostratégique. Il constituait pour les Allemands une plate-forme stratégique en vue d’engager des troupes en Méditerranée qui n’est qu’à quelques 70 km. ( A la libération, plus de 10000 prisonniers allemands y seront détenus jusqu’en 1948)

En mars 1944, et pour contrer les survols des avions alliés, 200 aéraustiers et soldats de la DCA équipés de saucisses d’observation prennent position dans le nord du département à Rueyres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :