Invasion et occupation de l’Aveyron

Voir tous nos articles sur la résistance dans l’Ouest Aveyron : AveyronResistance.fr

Arrivée des troupes allemandes à Rodez

Suite au débarquement américain du 8 novembre 1942 , les Allemands passent la ligne de démarcation le 11 et arrivent en Aveyron le jour même . Autour de 3000 hommes stationnent dans le département. (nombre fluctuant compte tenu des évènements , au maximun lors de l’invasion de la zone libre) A Rodez , la Kommandantur et la Feldgendarmerie s’installent à à l’hôtel Biney , l’Etat-major à l’hôtel Dauty , le Service de la main-d’œuvre  (STO) à l’angle des rues Pasteur et  Séguret-Saincric . Les troupes , un régiment , sont dispersées : casernes Burloup et  Rauch, écoles Gally et SainteMarie, école normale , infirmerie à Saint-Joseph.

14 novembre 1942. Cette photo de Louis Balsan est datée du 14 novembre, mais les troupes allemandes arrivent  à Rodez le 11 novembre. On y voit une voiture d’officiers allemands qui  stationne en haut de la rue Béteille. Les soldats franchissent la ligne de démarcation ce même jour. Environ 1 500 militaires arrivent à Rodez et 800 à Millau. L’état-major de liaison s’installe à l’hôtel Biney, rue Gambetta.
11 novembre 1942 arrivée des Allemands à Rodez.(officiers Allemands en haut de la rue Béteille)
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-29.png
L’Etat-major à l’hôtel Dauty

Un bataillon de 800 hommes s’établit à Millau (Centre de ravitaillement départemental (stock pour deux régiments environ) Un bataillon avec une section de transmission et une Cie de chasseurs de char s’installe sur le Larzac(1400 hommes ) Les barrages sur la Truyère sont gardés depuis novembre 1942 par une petite garnison allemande . En août 44, les effectifs s’élèvent à 60 hommes à Sarrans , 120 hommes à l’usine hydraulique souterraine du Brézou et au poste de départ de Rueyres.. Dans l’Ouest Aveyronnais en août 1943 , une garnison de 500 à 600 croates encadrés par des officiers nazis s’installe à Villefranche de Rouergue A Aubin une compagnie de quelques 200 hommes y prendra ses quartiers. La gare de Capdenac , important nœud ferroviaire est contrôlée par une centaine d’Allemands .

Notons que l’armée allemande , en Aveyron , était composée des unités appelées Vlassov (du nom du général soviétique félon qui présida à l’enrôlement dans les rangs hitlériens de ses compatriotes prisonniers) , Croates , Georgiens , Kalmouks , Azerbaidjanais etc , unités sous le commandement SS .Comme ces troupes s’étaient portées volontaire pour combattre le communisme , leur transfert sur le front occidental porta un grand coup à leur moral et si les « mongols » ne passèrent pas en masse chez les résistants il y eut nombre de défections( les croates à Villefranche de Rouergue)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s